Déguisement médiéval et costumes du moyen-âge

Déguisement médiéval : retour aux sources



Le déguisement médiéval pour enfants respecte ce que l'on sait du costume médiéval pour les hommes et les femmes de cette époque. Que cela soit le déguisement pour fille ou le déguisement pour garçon, le costume se doit de suivre les modes du Moyen-Age.


Le costume médiéval selon la classe sociale


Le costume médiéval, tel qu’on le connait aujourd’hui, peut se présenter sous différentes apparences. Certaines d’entre elles sont beaucoup plus connues du grand public. 3 tenues se distinguent particulièrement : les vêtements portés par le paysan, ceux de la noblesse et ceux de la chevalerie.


Le vêtement paysan : simple et durable


Les vêtements fermiers et paysans n'évoluent pas vraiment pendant le Moyen-Age. Les hommes portent des chemises et des braies longues ou courtes, des chausses rattachées par la ceinture avec des lacets. La cotte est courte et, lors de l'hiver, une seconde tunique est utilisée. Pour se protéger du soleil, des cales en toile servent au XIIIe siècle, puis sont remplacées par des bonnets de feutre.


                   habit-campagne


Pour les femmes, la chemise est longue, autrement dit une robe, et le col est rond jusqu'au XIVe siècle. Elles utilisent des bandeaux en toile qui supportent la poitrine. Les chausses s'arrêtent aux genoux. Elles portent un pelisson en fourrure pour se protéger du froid. Les couvre-chefs, quant à eux, sont de grands carrés de toile noués autour de la tête.


Le matériau le plus utilisé est la toile de chanvre. Pour les paysans plus aisés, les étoffes sont plus fines avec des teintes plus colorées.


La noblesse, élégante et riche


Chez les nobles masculins, la cotte a souvent été modifiée au fil du temps. A partir du XIe siècle, elles sont longues avec de grands plis. Puis les manches deviennent plus larges et elles sont raccourcies au XIVe siècle. Ils portent également un surcot, qui apparait au XIIIe siècle et des chapeaux de feutre. La cape est remplacée au XIIIe siècle par le « garde-corps » puis par la houppelande.


Pour les femmes, les robes font de gros plis pour masquer les lignes du corps. Au XIVe siècle, le décolleté est arrondi puis en forme « en V». Les princesses portent une cotte à manches longues avec plusieurs surcots avec des fourrures. Il peut être ouvert avec un corsage fendu.


Le manteau se porte ouvert au XIIe siècle puis il est remplacé par une cape longue et flottante. Les coiffures sont voilées au début du Moyen-Age. Elles se révèlent au XIVe siècle pour ensuite s'étirer verticalement.


Les vêtements sont majoritairement brodés de fil d'or et de soie avec des perles et des pierreries. Pour les costumes princiers, l'hermine ou la zibeline sont utilisées ainsi que des soieries avec des motifs en fils de métaux précieux. Les étoffes, à la suite des croisades, sont en soie d'Orient ou en coton d'Arabie. Le velours est apparu à partir du XIIIe siècle et le cuir est très présent. Les fourrures servent de doublage pour les vêtements.

    Noblesse au Moyen-Age


Le chevalier et son armure


L'armure médiévale est une composante importante pour de la panoplie du chevalier. Elle s'accompagne d'armes diverses comme l'épée de chevalier, la masse, le fléau, la lance, l'arbalète ou la hache.


Au XIe siècle, cette tenue médiévale est surnommée « l'armure normande ». Elle est composée d'une armure matelassée, d'un haubert avec une capuche pouvant descendre jusqu'en bas des genoux, d'une chemise de mailles, et d'un casque en « bol », qui protège le nez et d'un bouclier, en forme de goutte d'eau ou d'amande.


Au XVe siècle, l'armure change complètement. Les « plates » font leur apparition afin de remplacer les mailles. Ces plates sont des plaques de métal solides mais lourdes, avec parfois des décorations. Certaines armures sont dotées à la fois de plates et de mailles, avec un casque qui s'ajuste par-dessus un gorgerin.


Les matériaux utilisés pour les vêtements sous l'armure sont le lin ou la soie, en plusieurs épaisseurs. Le cuir est soit souple, soit rigide ou « bouilli », ce qui est efficace contre les flèches. Le bois est utilisé pour les boucliers, et les écailles en bois ou en métal pour contrer le tranchant de la lame. La cotte est en maille et les assemblages en anneaux d'acier. La chemise ou le haubert existent aussi dans le même matériau.

                                                                              chevalier fin 14e


 

Votre coffre est vide

Suivez nous sur