Vous aimez les histoires de Pirates ?

  Vous aimez les histoires de pirates? alors vous allez adorer celle d'Olivier Levasseur, dit "La Buse" !


Olivier Levasseur, plus connu sous le nom de "La Buse", fut un authentique pirate avec tout ce qu'on peut imaginer autour de pittoresque:


* un butin fabuleux fait de perles, d'or, de diamants…
* un trésor caché
* des parchemins
* des messages codés, 
* des grottes et une île mystérieuse, 


et enfin un vrai pirate pendu haut et court !


La Buse, surnommé ainsi en raison de sa rapidité à fondre sur sa proie fut un célèbre pirate qui écuma l'océan Indien au début du 18ème siècle. Il aurait caché un trésor estimé à 4,5 milliards d'euros !

Aujourd'hui encore, des chercheurs et des scientifiques se lancent à la recherche de ce trésor précieusement protégé depuis plus de 280 ans.


Rappel des faits : En 1721, La Buse associé alors au pirate anglais Taylor s'empare du riche vaisseau portugais de 72 canons La Vierge du Cap qui avait cherché refuge contre les tempêtes dans le port de Saint-Denis (île Bourbon). A bord du vaisseau se trouvaient le comte Ericeira, vice-roi des Indes et l'archevêque de Goa. La Buse n'exigea pas de rançon pour le vice-roi mais fit main basse sur le vaisseau et les objets d'une valeur inestimable qui se trouvaient à bord : rivières de diamants, bijoux, perles, barres d'or et d'argent, meubles, tissus, vases sacrés, cassettes de pierres précieuses et la crosse d'or de GOA constellée de rubis pesant une centaine de kilos, le tout évalué à 4,5 milliards d'euros.

La Vierge du Cap, devint alors le vaisseau de La Buse et prit le nom de Le Victorieux. L'année suivante et pour plus de sureté,  La Buse se retira à l'île Sainte-Marie près de la côte de Madagascar.

Profitant de la Charte de clémence offerte par le roi de France, la Buse prit sa retraite comme la plupart des écumeurs des mers qui devinrent d'assez paisibles citoyens. Leurs bateaux pourrirent dans les anses et la piraterie disparut.


Toutefois, La Buse temporisa avant d'accepter la Charte, restitua les vases sacrés, mais ne put se résoudre à rendre le butin de La Vierge du Cap, condition de la clémence.

C'est à Sainte-Marie que vivait Levasseur, en situation irrégulière mais sans grand danger immédiat... parlant de soumission sans se hâter de conclure. Vers 1729, exerçant le métier de pilote dans la baie d'Antongil (Madagascar), il offrit ses services au vaisseau La Méduse, de la Compagnie des Indes, qui voulait entrer dans le port. Le Capitaine d'Hermitte, commandant de bord, le reconnut et se souvenant que le pirate avait maintes fois arraisonné des navires de sa compagnie, l'arrêta.

Le 7 juillet 1730, La Buse était condamné à mort.
Quand il monta sur l'échafaud pour expier ses crimes de piraterie, La Buse lança dans la foule un cryptogramme et s'écria :

"Mes trésors à qui saura comprendre !"


Voici donc La Buse pendu, le cryptogramme lancé dans la foule, et le trésor caché offert aux plus malins. Qui ramassa le message secret ? Nul ne saurait le dire, mais depuis plus de deux siècles, l'océan Indien, des îles Seychelles à la pointe de Madagascar, est le centre de recherches incessantes et foisonne de documents à clés, de rébus et de signes gravés qui tous, selon la tradition, se rapportent aux prodigieux trésors de La Buse.

Voici l'étrange Cryptogramme de La Buse


null



On peut voir dans le schéma ci-après, l'alphabet des templiers utilisé par La Buse.

 


null


Si l'on essaye de déchiffrer ce texte, on peut lire :

"Prenez une paire de pijon, virezles 2 coeurs...tête de cheval... une kortfil winshient écu prenez une cuillièrede mielle... outre vous en faites une ongatmettez sur le passage de la......Prenez 2 liv cassé sur le cheminIl faut... toit à moitié couvépour empêcher une femme... vous n'avezqu'à vous serrer la... pour veni... épingle ...juillet..... faire piter un chien turc un... de la mer... bien sécher et sur... qu'une femme quiveut se faire d'un...dans... dormir un homme... faut en rendre...
qu'un diffur…" 


La traduction du cryptogramme laisse perplexe...
Ou bien la traduction est mauvaise, et alors on ne comprendrait pas qu'elle puisse faire apparaître des mots en français... ou bien il fallait aborder ce cryptogramme d'une autre manière. En effet, les pirates n'avaient pas besoin de littérature pour retrouver leurs trésors, tout au plus de quelques coordonnées.

Une chose est sûre, La Buse cacha son trésor...mais où ? On a avancé le nom de 6 îles : Maurice, La Réunion, Frégate, Mahé, Rodrigues, Sainte-Marie.

Profession: chercheur de trésor !


Nombreux sont ceux qui ont été tentés par l'aventure et parmi eux, certains y ont passé leur vie !

1 - Bibique à la Réunion
Un Réunionnais surnommé Bibique a été tout près de le trouver. En 1994, il apporte un nouvel indice. Il découvre qu'il y aurait un lien entre le parchemin du pirate et la pierre exposée dans le hall de la mairie de la Possession. Cette pierre fut découverte dans la Ravine à malheur, sur le chemin Crémont - rebaptisé chemin des Anglais. Et Bibique d'écrire alors :
"Quelque chose d'insolite m'a frappé : comment se fait-il que dans le cryptogramme de La Buse, on trouve seulement trois "A" pointus alors que tous les autres sont carrés ?"

 

null

 


Il compare et se convainc que les "A" du texte sont de la même facture que ceux de la pierre. Sur la pierre, les "A" forment un triangle. Et Bibique, en grand amateur de trigonométrie, est alors convaincu qu'il suffit de tracer une bissectrice judicieuse pour trouver l'emplacement du trésor. Sauf qu'il faut d'abord retrouver l'emplacement originel de la pierre ! De quoi devenir fou… 
Bref, cet homme aura passé 30 ans de sa vie à chercher en vain le trésor

2 - Wilkins aux Seychelles
En 1949, Reginald Cruise-Wilkins (1913-1977) de passage aux Seychelles fut informé de l'existence de ce trésor. D'abord abordé comme un jeu, la recherche devint de plus en plus sérieuse. Il commença donc en 1949 de grands travaux sur la plage du petit village de Bel-Ombre, au nord de l'île Mahé. Wilkins entraîna dans l'aventure son jeune fils, car il se doutait bien qu'une vie entière ne suffirait pas pour trouver le trésor de La Buse. Et à sa mort en 1977, son fils repris le flambeau à la poursuite du rêve inachevé de son père… Et il cherche encore...

Plus d'un aventurier se sont cassés les dents sur cette quête au trésor. On a vu la difficulté de retrouver les signes cabalistiques que les pirates plaçaient sur les routes de leurs trésors. L'érosion, les cyclones, l'urbanisation ont radicalement changé les repères. Pour trouver un trésor aujourd'hui, il faudrait s'en remettre davantage à la chance qu'à un parchemin. Mais pour certains, le rêve n'est pas mort pour autant.    

Liens :


* Sur les traces du trésor du pirate la Buse - Yannick Benaben


* Pirates & Corsaires - Ecumeurs des Sept Mers

Revenir à la liste
Catégorie(s) :
Mot(s) clé(s) :
Costume enfant Jack pirate face

Costume de pirate

Il y a bien longtemps de cela, dans les Caraïbes...


La tempête fait rage et le plus fabuleux trésor du plus fameux pirate de tous les temps sombre au large de l'île Moustique.


Il n'en faut pas plus pour un jeune "Maître des mers" tel que toi ! Fièrement paré, libre, aventurier, tu vas pouvoir écumer toutes les mers, défier les galions chargés d'or et d'épices, découvrir des terres mystérieuses à la recherche du trésor de Rackham...


Ton aventure sera périlleuse et semée d'embuches, mais palpitante...


Larguez les amarres !


Voir le costume de Jack et ses accessoires

Laissez un commentaire

Saisie du commentaire

 

Votre coffre est vide

Suivez nous sur